[ ALLER AUX ÉTATS-UNIS POUR LES ÉTUDES C’EST ÉCHOUER À MOITIÉ. ] DERNIÈRE LA STATUT DE LA LIBERTÉ SE TROUVENT DES MILLIONS DE PERSONNES PRISES AU PIÈGE. ]

Épargne tes parents dès maintenant et toi-même fait gaffe au risque de devenir un PRISONNIER là-bas.

Au total la dette universitaire aux États-Unis s’élève à 1500 milliards de dollars. Une somme colossale qui continue d’augmenter et pourtant aucune mesure n’est prise par le gouvernement pour arrêter cela. Au contraire les universités privés continuent de hausser les frais de scolarité et ce n’est pas le demande qui manque.

Les parents courent pour inscrire leurs enfants dans de prestigieuses écoles américaines car pour eux c’est synonyme de gros salaire après leurs études. Ce qu’ils ne savent pas c’est qu’au sortir de la licence, près de 80% des étudiants ont une dette supérieure ou égale à 40 mille dollars (23,5 millions de Fcfa). Là je parle des écoles de basse gamme, loin des universités comme Columbia, Yale, le MIT ou Harvard.

Quand je pense à la caution qu’il faut verser quittant de l’Afrique pour les Etats-Unis (Même si beaucoup empruntent d’autres moyens comme le regroupement familial ), je me dis que beaucoup ignorent les réalités auxquelles leurs enfants seront confrontés.

À la fin de tes études tu vas devoir travailler (en espérant que tu as du boulot même si le taux de chômage est à 3,8%), cela implique de louer ou acheter une maison. Pour y vivre il faudra la meubler donc compter dans les 10 mille dollars (5millions de Fcfa et quelques). Y ajouter la voiture, les assurances…

En gros, en moins d’être d’une famille très riche, l’étudiant aux États-Unis est dans la « Foire d’empoigne » ( expression de Robert Kiyosaki pour désigner quelqu’un qui se retrouve endetté de tous les côtés sans jamais pouvoir rembourser). Alors l’immigré africain fera facilement 30 ans puis 40 ans et même plus en Amérique pas parce qu’il aime trop ce continent mais parce qu’il doit rembourser tous ses crédits.

C’est le début de l’enfer dès lors qu’au sortir de ses études l’étudiant traine des dettes car il va charbonner comme jamais pendant de longues années de sa vie à essayer de les rembourser. L’immobilier étant le secteur où les dettes sont le plus importantes aux USA, il va encore plus entrer dans la foire d’empoigne et fonctionner comme le système l’exige. C-à-d travailler dur à la tache et ne jamais être riche.

Le seul endroit où ce type d’étudiant (lourdement endetté) a de la reconnaissance c’est en Afrique parce que là-bas ils sont plusieurs à penser que l’occident c’est un paradis et que y être c’est avoir réussi dans sa vie.

Après l’obtention de ton master aux USA tu te retrouves à 60 mille dollars de dette ( A peu près 35 millions de Fcfa). Le système ultra-libéral américain enterre la classe moyenne et la classe prolétaire. Seules la petite bourgeoise, la moyenne puis la haute bourgeoisie s’en sort. Ce qui revient à dire que seuls les gens vraiment nantis devraient envoyer leurs enfants aux États-Unis. Mais y’en a combien de vraiment nantis en Afrique ? La plupart c’est ceux qui s’en sortent légèrement en Afrique.

D’ailleurs ces « gens riches » font une erreur sur la destination car c’est loin d’être le pays rêvé pour les études. En s’en tenant juste au logement il faut en moyenne 5000 dollars (environ 3millions de Fcfa) minimum par an pour l’étudiant. Les enfants n’étant pas habitués à la vie vont se retrouver entrain de mêler petits boulots et études. C’est l’échec qui l’attend ou l’obtention très tardif de ses diplômes avec en prime les crédits à ne plus finir.

C’est sans compter sur les tracasseries de l’ambassade afin de maintenir son séjour valide. Auquel cas l’objectif des filles change, elles cherchent désormais des personnes ayant ka nationalité pour les enceinter et vivre du social. Chez les garçons c’est encore plus difficile ils vont devoir travailler pour eux-mêmes d’abord et pas que… Faudra gagner assez pour entretenir une copine. C’est la raison pour laquelle sur le plan social les africains sont généralement en galère en Amérique (les conditions font qu’il y ait plus vraiment de mariages).

Autant le savoir dès maintenant, pour un enfant qui va aux États-Unis pour études le parent doit mettre de côté minimum 30 millions de Fcfa pour les écoles DÉCHETS (sans réputation).
Partage et surtout n’oublie pas de t’abonner par email en dessous pour recevoir tous mes post.

Publicités

A propos Nyob's

Entrepreneur & Blogueur passionné des affaires.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s