4 causes de votre endettement.

L’on aura beau bavarder, crier mais rien ne va changer. Celui qui a le plus d’argent c’est celui fixe les normes de la société. Dernière les mécanismes de supposée démocratie comme les élections et les référendum, se cachent de véritables dictatures auxquelles tout le monde doit se plier, y compris le président de la république. En Afrique comme partout ailleurs le président n’est pas souverain. Sur le plan international, le président africain est le dernier maillon de la chaîne. Tandis que dans les pays fortement industrialisés le président est un piston de l’oligarchie. En Afrique, pour la majorité, les présidents ne sont que des sous fifres des présidents occidentaux. Tenez-vous bien, les crises qui ont lieu en Amérique, en Europe ont des répercutions directes sur l’Afrique. C’est d’ailleurs le sujet de notre article car nous allons parler des causes de l’endettement à partir des années 2000. 

 

19776432-pilas-del-dólar
Les crédits subprimes ont atteint la taille des immeubles.

(1) Les crédits subprimes. Ils désignent des crédits accordées aux emprunteurs à risque (Ceux qui sur le papier auront plus de mal à rembourser). Or les crédits primes concernent des emprunteurs qui offrent de bonnes garanties de remboursement. Le paradoxe étant qu’une personne plus fiable (cad facilement en mesure de rembourser) a un taux d’intérêt bas. Tandis que les personnes les moins fiables ont droit à un taux d’intérêt élevé. Dans ce cas, comment vont faire ces personnes pour rembourser ce qu’elles ont perçues encore qu’il faille ajouter de forts intérêts?

 

 

logoicon
La Community Reinvestment Act.

La Community Reinestment Act. Une loi créé  en 1977 aux États-Unis encourageant les institutions financières à donner plus de crédits notamment dans le secteur immobilier. La loi était contestée par une bonne partie des économistes américains car même les personnes issues des quartiers défavorisées en avaient droit, D’après vous pour qu’elle raison? Etait-ce de la philanthropie ? Les banques avaient la pression de cette loi faute quoi elles ne bénéficieraient pas de cautions. Et ces cautions qui les donne? Qui est derrière cette loi? La Réserve fédérale américaine (Fed) biensur. Même si la Fed se dénoue de tout lien dans ce genre d’affaires avec les banques…

(2) Ajoutée à celà nous avons la titrisation des emprunts. C’est une opération qui transforme des prêts immobiliers bancaires en titres qui peuvent se négocier sur le marché. Aux USA c’est un marché fluorescent. La titrisation s’évalue en terme de milliers de dollars par an car beaucoup de banques et assurances vont se mettre à racheter les emprunts. Non-seulement l’on se retrouve avec des maisons dont l’emprunteur ne parvient pas à rembourser ses emprunts, en plus personne ne veut acheter de ces maisons car 5 à 8 fois plus chers. Une fois la  crise arrivée, les banques limitent leurs échanges et ne prêtent plus. Elles n’ont de choix que de se tourner vers la banque centrale.

FOMC-852x485
La Fed (Banque Centrale américaine).

C’est une crise (subprime) qui commence en août 2007. Mais vous entendrez parler de la crise de 2008 en raison des effets visibles cette année là. Les politiques américains sont contents de voir à quel point l’inflation est contrôlée. Par des sorties médiatiques, ils ne cessent de chanter les louanges des banques centrales (qui pour eux ont joué un rôle décisif dans cette baisse de l’inflation), encourageant leurs citoyens à investir dans l’immobilier. Le problème est que tout le monde s’est rué vers ce terrain qui semble constituer une mine d’or. Seulement investir c’est aussi prendre du crédit. Alors tellement de gens se sont mis à emprunter à la banque pour acquérir leurs biens immobiliers car le taux d’emprunt immobilier n’avait jamais été aussi bas entre 2001 et 2006. C’était sans compter sur la bulle qui allait exploser.

 

(3) Le rôle des banques centrales (la Fed aux USA, la BCE en Europe). Des économistes parviennent à démontrer que la dégradation des prêts a commencé en 2001 et qu’elle a trop duré. Comment des économistes, banquiers chevronnés ne s’en sont pas rendus compte? Simple surprise ou stratégie? Quoiqu’il en soit, grâce à plusieurs études, l’opinion publique s’est rendue compte que le taux de défaut des prêts immobiliers était significativement excédé et ceci pendant au moins cinq ans. Il y avait visiblement un relâchement des conditions d’obtention des prêts. L’aversion au risque était trop poussé et malgré ceĺà les banques n’avaient aucun mal à prêter de l’argent puisque le business était très rentable. Tout porte à croire qu’un organisme ou une organisation a comploté celà.  J’ai ma petite idée, et je pense vous l’avez deviné. Les banques centrales… Les banques qui se livraient à ce genre de prêts ont fait l’objet de scandales sans toutefois que la réputation des banques centrales soit affectée. Peu importe que les banques commerciales aient été critiquées puisqu’après tout elles ont été réinvesties.  Et par qui? Encore les banques centrales, les grands gagnants.

049-100

La 1ère conséquence de cette crise des subprimes sur les personnes c’est la perte de leurs biens immobiliers. Les emprunteurs se retrouvent dans une situation où ils sont incapables de rembourser leurs dettes. Conséquence; Foreclosures… d’innombrables saisies. Les gagnants dans cette histoire sont les banques centrales bien évidemment puisque c’est elles qui créent des liquidités. C’est dans ce registre que la Goldman Sachs (Banque d’investissement) fut pointé du doigt. Elle s’est fait énormément d’argent en vendant des titrisations à d’autres compagnies. La Goldman Sachs a parié  en bourse sur l’effondrement du marché immobilier alors même qu’il incitait ses clients à investir dans le secteur. Gare à vous, classe moyenne et prolétaire qui prenez des crédits immobiliers. L’histoire peut se répèter. Les milliardaires manipulent la bourse à leur guise…

 

(4) L’absencce de votre propre monnaie. Cette crise financière s’est fait sentir jusqu’en Afrique. Les transactions interbancaires entre l’Europe et l’Afrique étaient compliquées. Avant l’année 2008, les exportations de l’Afrique représentaient 41% de son PIB. Dès l’année 2009 le cours des exportations a chuté à 31%. Le continent enregistrait un taux de croissance d’environ 5% par an. La crise des subprimes est une catastrophe mondiale sur le plan économique. Pire, cette crise tombe pil poil au moment où certains pays africains s’étaient défaits de leurs dettes publiques.

4233 ACTU ÉCONOMIE BCE OUVERTURE
La BCE (Banque Centrale Européenne).

Pas de chance… Incapables de se financer eux-mêmes, l’emprunt revient à l’ordre du jour et les états africains recommencent à s’endetter. On en finira jamais de parler de la nécessité de quitter le Franc CFA. Mieux, que les pays africains se munissent de leur propre planches à billets. C’est l’un des leviers sur lesquels l’Afrique doit s’appuyer pour acquérir son indépendance financière. De toute évidence, l’endettement fait plus que partie de l’economie. S’il ny’a pas de crédits, alors il ny’a pas de banque. Eh bien tant qu’a faire, il faut que ces banques soient vos banques. Visiter l’article Encore plus de billets.

 

cra2

 

 

N’hésitez pas à nous donner vos impressions en commentaires et surtout abonnez-vous. Merci et à bientôt…

Publicités

2 réponses

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s