Paradise Papers: Une affaire de milliards.

Nous avons pour objectif aujourd’hui de lever l’ombre sur ce phénomène social auquel les plus riches se frottent les mains. Pourquoi beaucoup de personnes travaillent dur mais gagnent si peu alors que d’autres travaillent moins mais gagnent beaucoup plus? Venez découvrir un procédé déjà révolutionnaire qui va tous nous aider. À partir du moment ou vous prenez connaissance de ce subterfurge, vous comprenez vite pourquoi l’écart entre les riches et pauvres ne cesse de se creuser. Y’a t’il possibilité pour les pauvres d’avoir leur part du gâteau? Si oui comment y arriver? C’est l’histoire des Paradise Papers détaillée pour vous maintenant.

 

FORMULE 1 : Grand Prix du Mexique - Course - Mexico - 29/10/2017
Lewis Hamilton a échappé à une taxe pour l’achat de son jet privé.

Le monde des Paradise Papers est vaste et assez complexe à cause des techniques utilisées par nos chers fortunés pour echapper au fisc. Donc avant d’entrer pleinement dans le vif du sujet, il est utile de faire un petit topos histoire de donner à vous les lecteurs assez de connaissances de bases pour se familiariser au milieu par la suite.  Notre tour d’horizon commence avec Appleby, un cabinet d’avocats experts en optimisation fiscal répartis dans le monde et d’où nait le scandale des Paradise Papers. Ils sont chargés entre autre d’aider les multinationales et les riches à placer leur argent de manière à payer le moins d’impôts possible. De ce cabinet, plus de 7 millions de documents ont été fuités et rendus publics par un anonyme. Faisant d’eux le cabinet de conseiller fiscal le plus trempé dans l’affaire.  Environ 6 autres millions de documents auraient été publiés dans la presse via un journal allemand. Les compagnies telles que Nike, Apple sont citées en même temps que des personnalites comme Lewis Hamilton, Shakira et la Reine d’Angleterre. Sachez que même si c’est mal perçu, ce n’est pas une fraude au regard de la loi.

 

a

Les termes Paradise Papers désignent en réalité une enquête menée l’an dernier par le Consortium International des Journalistes d’Investigation, soutenu par une bonne centaine de média répartis dans plus de 60 pays à travers le monde. Les Paradise Papers impliquent les pratiques d’optimisations fiscales (Ensemble de procédés qui consistent à payer le moins d’impôts possibles en restant dans la légalité) qui permettent aux particuliers fortunés et aux multinationales de faire des profits tout en payant des taxes à moindre coût. D’abord moralement, celà donne l’impression que le particulier manque de solidarité dans le sens ou il fait d’énormes profits dans un état sans vouloir payer les taxes appropriées. Pourtant, la classe moyenne et la classe prolétaire sont soumises à la même obligation.  Ensuite financièrement,  étant donné que les multinationales parviennent malgré tout à « contourner la loi », peut-on en dite autant des entreprises des pays en voie de développement?

 

apple-paradise-papers
La filiale Apple a utilisé une faille dans le droit fiscal irlandais pour ne payer aucun impot selon un journal allemand.

Comme mentionnée en amont, L’optimisation fiscale est une méthode utilisée par les entreprises ou des particuliers qui consiste à exploiter les failles du système fiscal pour payer le moins d’impôts possible le tout de manière LEGALE. Les évasions fiscales c’est plus de 300 milliards de dollars par an pour les Etats-Unis et 60 milliards par an pour la France. Lorsqu’on sait que la France reste le 1er coopérateur occidental des pays africains, le problème se situe au niveau des impôts. Puisque la France a plusieurs de ses multinationales en Afrique, lesquelles sont présentes sous forme de filiales (Société contrôlée et dirigée par une société mère qui possède plus de 50% de son capital). elles font beaucoup de profits car n’étant quasiment pas taxées dans les pays où elles opèrent compte tenu des termes de marché largement désavantageux pour les pays en voie de développement. L’On estime que 50% des transactions financières mondiales passent par les centres offshore/sociétés offshore (sociétés domiciliées dans un pays dont l’activité se trouve ailleurs).

 

nike-bat-le-consensus-avec-ses-ventes
Nike parvient à éviter plusieurs millions d’euros d’impôts en Europe.

Elles n’auront pas besoin de déclarer leurs impôts dans le pays africain dans lequel elles se trouvent. Le problème étant que l’Afrique ne peut pas taxer les multinationales étrangères car la décision ne leur appartient pas. Les conventions se font selon les règles de l’OCDE. Dans ce cas, si les multinationales génèrent du profit dans les pays en voie de développement en  payant les impôts à des coûts insignifiants, alors d’où viendra les liquidités des pays africains pour financer leurs politiques publiques telles que les routes, les hôpitaux, les écoles?Pas moyen… l’économie dudit pays se retrouve asphixiée pendqnt que celle qui abrite le siège des multinationales (Pays d’Amérique du Nord ou d’Europe) prospère. Et si c’était pas le cas? La réalité est que le gouvernement attend de voir les profits générés par les filiales implantées en Afrique afin de taxer directement la société mère (située en Amérique ou en Europe). Sauf que ces grandes entreprises ont plusieurs moyens d’échapper à ce procédé.

 

504media365-sport-newsfc9f12a98b58f8904199604fe3b97be8paradise-papers-lewis-hamilton-dement-les-accusations-de-fraude-fiscale_6298111_hamilton--1024x424_ext

Le mécanisme apparaît comme ceci; les multinationales ne déclarent pas tous leurs revenus dans leurs pays de résidence (Pays d’Amérique/Europe).  Pourquoi? Parce qu’ils sont détachés en filiales à travers plusieurs pays. Filiales  qui a leur tour font disparaître les profits pour les envoyer ailleurs (ou les taxes sont moins cher). Ne vous étonnez pas que les pays africains aient du mal à financer leurs banques, construire leurs routes, payer les fonctionnaires car l’Afrique est en bas de la chaine. Les Paradise Papers sont un vaste sujet. Alors, nous avons préféré vous donner un aperçu global de cette manoeuvre afin d’insister sur les conséquences dans notre prochain article sur les Paradise Papers. Merci de nous suivre sur le site en inscrivant votre adresse mail sous l’espace commentaire en dessous, ou alors abonnez-vous via notre page Facebook Gonzinside.  Le lien dans l’espace commentaire. Merci et à bientôt…

 

 

 

 

 

Publicités

2 réponses

Répondre à Gonzinside Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s