Féministe à l’instant mais pour un temps.

 

Salut à vous chers abonnés, visiteurs de notre blog. On ne vous remerciera jamais assez d’être nombreux à nous suivre. Merci pour la motivation. Suite à notre précédent article sur le féminisme, nous lançons à nouveau les débats sur le sujet. Sauf que cette fois-ci nous allons vous parler de la raison pour laquelle le féminisme revient tant sur le débat public. En 5 points nous allons explorer les réalités et les dangers à venir auxquels nous exposent les féministes.

 

(1) L’imagerie. Un enfant qui grandit sans père à plus de risque d’être homo qu’un enfant qui vit avec ses 2 parents. Car l’absence de son père ne comble pas l’esprit de radicalité et la virilité nécessaire pour affronter le monde. Dans la société dite moderne, la femme est utilisée dans les publicités de toute sorte pour attirer les hommes. la femme est désormais mise au devant de la scène dans les média comme Animatrice télé, journaliste, mannequin pour présenter des produits etc. Elle a même une ligne éditoriale dans laquelle elle peut librement exprimer sa pensée (d’où vient la naissance de ses idéaux). Le processus est intéressant puisqu’elle revendique ce qu’elle croit être un acte moral bafoué et en même temps elle favorise la pleine mise-en-place de la pensée de l’oligarchie.

 

(2) Une société de décadence ou de dépravation avec les filles qui circulent dans les lieux publics en tenues légères, avec des vêtements collés à leur peau pour mieux assortir les formes…  Un uniformisme étonnant vue que l’habillement décrié aussitôt se retrouve aussi chez les plus jeunes filles. Ajouté à celà une réticence globale de la gente féminime dans le sens ou la femme/demoiselle ne veut pas être abordée dans les rues par le sexe opposé. Le danger dans cette conception c’est le détournement de mineur et le harcèlement sexuel. Mais alors, à qui la faute? Et puis, doit-on seulement incriminer le jeune monsieur qui a des envies naturelles lorsqu’il est en face de toute cette exposition? Ne doit-on pas responsabiliser tout le monde?

 

(3) Nous avons aussi l’entrée en jeux de nouvelles étiquettes et de discours nuancés. Pour le 1er, si vous faites une remarque du style; les femmes ne doivent pas avoir une sexualité libertaire, les pro-féministes diront que vous êtes sexiste/conservateur ou contre l’évolution, en brandissant l’argument que si les hommes peuvent le faire pourquoi pas nous (les femmes)? Ce que nous croyons être une force en Afrique, en occident c’est tout l’inverse car un homme a peur d’être traité de macho. Pour le 2nd, les pro-féministes vous parleront de parité comme pour dire que pour une société juste, les hommes et les femmes doivent avoir le même salaire, avoir le même taux de représentativité dans les institutions parapubliques et publiques (s’agissant des emplois). C’est bien beau… Quid des travaux difficiles comme la chaudronnerie, la mécanique, la maçonnerie? Pourquoi elles n’y sont pas?

 

picmonkey-collage-3-320x320

 

 

(4) L’autre grand danger de la création du féminisme réside dans l’aménagement de la gente féminine à des postes prolétaires. Lors des 2 guerres mondiales, les tâches ardues étaient bien évidemment assignées aux hommes car c’est eux qui étaient aux fronts. Les femmes ne s’occupant principalement que des ménages lors de cette période ont vu leur rôle quelque peut modifié. Elles devaient désormais travailler dans des usines en remplacement de leurs époux. Bingo!! Puisque c’est une raison suffisante pour la classe bourgeoise à la fois de multiplier les postes pour les femmes en mettant en place la taylorisation et à la robotisation pour alléger le travail de celles-ci, mais surtout de rémunérer à coup bas ces femmes.

 

Elles constituent alors une main d’oeuvre abondante et bon marché (moins cher). Par ailleurs si les femmes trouvent leur compte puisqu’elles ont désormais un pouvoir d’achat plus régulier, le revers est qu’elles postuleront à d’autres droits. Favorisant ce que l’on voit aujourd’hui. Des hommes qui ont peur de courtiser des femmes, des femmes qui divorcent bien plus et bien plus vite, des hommes homo et des femmes lesbiennes. Le pire est que c’est loin d’être terminé car les industriels ont inventé ce qu’ils pensent être un remède, sinon un début de solution face à cette difficulté pour les hommes d’avoir une petite amie en occident; les jouets sexuels/poupées sexuelles. Là encore la sentence sera lourde car la scission entre les femmes et les hommes ne fera que grandir. Idée prémédité ou pas? Lisez-en plus sur le sujet ici Les poupées sexuelles en Afrique.

 

(5) Une société où l’homme et la femme sont en conflit  dégrade les rapports sociaux. En France par exemple, il y’a la loi du 11 juillet 1974 qui finalement a été adoptée par l’assemblée Nationale. Si ladite loi relève 4 motifs de divorces, il n’y a qu’un parmi qui attire encore plus notre attention. Celui qui évoque le divorce pour faute. Car finalement, c’est quoi la faute? Et encore, existe t- il un mariage dont les conjoints ne connaissent aucun remous? Le problème est qu’en 2016 notamment, une femme sur 10 dit avoir connu une forme de violence conjugale. J’insiste sur le mot forme parce qu’il sous entend que de simples querelles ou volonté sexuelle chez le mari sont suffisantes pour demander le divorce. Dans le cas de personnes non-mariées, elle peut faire l’objet d’une plainte. C’est dire combien il est facile de se séparer. Que dis-Je? De ne pas trouver un partenaire avec qui partager sa vie.

 

Le problème de l’égalité des sexes réside là (dans le bouleversement des rôles avec des hommes et des femmes qui ne veulent plus cohabiter). Peut-être celles qui se disent féministes pensent que c’est une évolution des droits de l’Homme ou de la femme tout court. Elles ignorent qu’elles sont victimes de manigances de ceux qui ne pensent qu’à faire plus de profits. Par ailleurs, ces femmes qui clament haut et fort l’égalité hommes femmes se retrouvent à la fin de leur vie seules. Au pire, au milieu de leur vie recherchant désespérément un compagnon mais personne. C’est alors l’instant des regrets. Un temps elles aiment le féminisme car les lois les protègent. D’un coup après avoir multipliées les conquêtes, elles veulent se caser. Mais hélas… C’est déjà la fin de notre article. Que vous soyez pour ou contre nos idées, n’hésitez pas à mentionner vos accords ou désaccords en commentaires. À bientôt…

 

 

#Culture#Afrique

 

Publicités

3 réponses

  1. 1/L’homosexualité est une préférence sur le plan sexuel, mais ne définit pas le caractère de l’individu. Au même titre qu’une personne blonde n’est pas par définition idiote !
    2/ Les femmes aussi éprouvent du désir mais ne justifient ce fait sous prétexte que c’est naturel et donc qu’elles pourraient se permettre des réflexions -ou pire- envers les hommes.
    3/ « les femmes ne doivent pas avoir une sexualité libertaire » parce que les hommes si ? Et le respect ? Il va dans les deux sens ! De plus, ce n’est pas parce qu’il y a peu de femmes dans un métier qu’il n’y en a pas. Et elles sont deux plus courageuses car elles doivent faire face aux préjugés pendant les études et au cours de leur carrière !
    4/ Que du ménage avant les 2 guerres mondiales ??? Et les ouvrières, nombreuses à l’âge industrielles, elles comptent pour du beurre ?
    5/ « formes de violences conjugales » Ce n’est pas seulement des coups visibles ! Cela commence souvent par la destruction progressive de la confiance en soi et un isolement psychique et/ou physique.

    Le féminisme, c’est une demande d’avoir les mêmes droits sans être freiné à cause de son sexe biologique. Ce n’est pas seulement pour les femmes, mais aussi pour les hommes. Oui, ils ont le droit de pleurer, d’être prof en maternelle (cela date seulement des années 80!)…

    En espérant t’ouvrir les yeux… et surtout l’esprit.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s