Le féminisme dans la cité.

Salut à vous chers abonnés, visiteurs de notre blog. Êtes-vous pour ou contre le féminisme? Peut-être avez-vous tranché sur la question sans savoir de quoi il en ressort exactement. Eh bien, nous allons dans ce billet tenter de vous expliquer d’où vient le féminisme et en expliquer la logique de sa naissance. Toutes les femmes ont au moins un point commun selon l’aperçu et le rôle auquel elles sont assignées d’un point de vue biologique. Je veux dire par là qu’elles sont inéluctablement amenées à porter un enfant. La maternité chez elle apparaît comme sa fonction naturelle. Aussi évident qu’il y paraît de prime à bord, cette assertion est contestée par certaines femmes. Vous allez voir à la suite de la lecture.

 

Le féminisme est un mouvement militant pour l’amélioration et l’extension du rôle de la femme dans la société en vue de préconiser l’égalité entre l’homme et la femme. D’aucuns pensent qu’il (féminisme) provient d’abord d’une forme d’anorexie ( Au sens 1er du terme c’est la perte d’appetit, pas d’envie de se nourrir. Mais ici, c’est une Dépression mentale chez une personne qui recherche un changement radical parce qu’elle n’aime pas son corps). Ce style de pensée apparaît chez les femmes issues de familles riches d’Europe du 19ème siècle, avant de se propager en Amérique, notamment par un refus d’assumer leur féminité car elles (filles de la classe bourgeoise) ont la possibilité de pratiquer les activités similaires aux garçons.

 

L’écrivain Alain Soral trouvera une partie de son explication sur le sujet en abordant le problème de l’oedip (relation qui se caractérise par un attachement sexualisé au parent du sexe opposé et à un rejet du parent du même sexe). On vous parlera de complexe d’oedipe pour évoquer un garçon qui tue son père pour vivre une relation avec sa mère. L’auteur explique que lorsqu’un enfant ne grandit pas avec son père (donc qu’il n’est éduqué que par sa mère), il y’a des risques qu’il perde cette représentation du père qui incarne l’autorité par sa virilité. D’où si le petit n’est pas suffisamment entretenu mentalement, il développera les caractéristiques de sa maman qui se résument en un mot; sa féminité.

 

En fait, la condition féminine estime qu’à la différence des femmes qui ont besoin de revendiquer des droits pour être l’égal de l’homme, celui-ci n’en ressent pas le besoin car c’est lui qui dirige. Elles auront dès lors des défenseurs. Léon Richer, considéré pour certains comme le créateur du féminisme, crée  en 1870 l’Association pour les Droits des Femmes avec Maria Deraismes. Évocateur ou non, l’on remarque qu’elle fait partie de la classe élitiste puisqu’elle hérite de biens importants et plus tard décide de combattre l’église catholique aux cotés d’une loge maçonnique dont elle fera partie.  Ensuite, Simone de Beauvoir adhère significativement aux idées de Léon Richier.

 

Leon_Richer_c._1900

 

Elle (Simone de Beauvoir) fait partie de cette vague de féministes qui confortent leurs idées à cause de la morphologie de la femme. En critquant le fait qu’une femme soit maman, que c’est douloureux/en remettant en cause les saignements qui rentrent dans le cycle naturel d’une femme/en disant que les seins sont génants pour une femme dans l’activité physique etc. Avec la montée de ce courant, les magazines d’amaigrissement, maquillage font fureur chez les femmes (Elle, Grazia, Closer…). Ces magazines montrent sur les affiches la femme comme elle doit être. Affirmant ainsi une girlpower de la femme. Ce qui favorise davantage l’anorexie. Pourtant du côté des hommes cette obstination sur l’apparence est très moindre.

 

Le féminisme a véritablement pris son envol d’abord grâce à la classe bourgeoise d’après la 2ème guerre mondiale et ensuite grâce à la classe moyenne par le biais des médias. Positionnant la femme non plus comme un aboutissement de l’homme, mais comme une rivale à l’homme dans ce sens que l’on ne différencie plus le rôle de chacun. D’où une autre façon de penser, un réaménagement des codes de la société. Les  arlequins qui font rêver la femme (L’arrivée des arlequins et des Novelas en Afrique où la jeune fille africaine veut vivre l’amour à l’européenne/rêvant de l’amour fou/Amour où elle voit des hommes se faire gifler par une femme et continuer à supplier). Les féministes veulent que la femme soit considérée comme une catégorie sociale à part entièreC’est comme si finalement l’homme et la femme font partie de deux espèces différentes. Après lecture de ce présent article, votre jugement sur le féminisme a t-il changé?

 

Nous établierons dans un prochain article la liaison entre le féminisme et la politique. Votre point de vue sur le sujet nous intéresse fortement. Suivez nos articles en vous abonnant par email ou sur notre page Facebook Gonzinside. À bientôt…

 

#Culture#Afrique

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s