Dashiki.

Salut à vous chers abonnés, visiteurs de notre blog. Pour vous qui tombez sur cet article aujourd’hui, sachez que le blog se penche spécialement sur les sujets de société en tout genre de l’univers africain/afro.  Comme vous pouvez le voir, le sujet du jour c’est le Dashiki. Il est donc question dans ce billet de parler de la mode. Élément culturel dont tout être humain qui revendique suivre ses origines se doit de s’y atteler. Voilà pourquoi la mode revient toujours dans nos débats. Vous pouvez nous suivre sur notre page Facebook Gonzinside. Sans plus tarder, rentrons dans l’univers du Dashiki.

 

C’est quoi le Dashiki? Le Dashiki signifie chemise en langue Yoruba. Nous avons un article qui parle déjà de l’une des nombreuses créations de ce peuple. Le Gele Yoruba.  Le Dashiki trouve ses origines en Afrique de l’Ouest. Il est très populaire aujourd’hui pourtant il voit le jour depuis les années 60. Malgré qu’il disparaisse et réapparaisse de temps en temps sur la scène de la mode et du grand public, son  revirement à la popularité est souvent orchestré par l’affichage en public des artistes souvent mondialement connus allant de Wizkid à Beyoncé. Vous pouvez rencontrer d’autres appellations à ce vêtement selon le milieu où vous vous trouvez. C’est alors qu’au Congo vous entendrez souvent le  « Ya Mado » ou le  « Myriam Makeba » en Afrique du Sud faisant référence à cette veste.

 

2016-taille-libre-femme-top-rose-rouge-dashiki-longue-chemise-africana-mujer-tradition-africaine-dashiki-afrique

 

Le Dashiki fait aussi office de veste bien entendu. Ou plutôt de costume. Généralement très accentué en couleurs, c’est un vêtement qui se porte à toutes les saisons et s’arbore aussi bien avec une culotte ou un  pantalon. Les modèles féminins existent aussi que ce soit en Tshirt ou en robes. Il a gagné en popularité outre-Atlantique grâce à certaines icônes de la musique afro-américaines comme Stevie Wonder et aussi plus récemment grâce au styliste afro-américain Ron Bass. Même si ses modèles portent sa signature,  il organise plusieurs manifestations et représentations via des mannequins blancs pour injecter la graine Dashiki dans les rues de New-York. Ce qui contribue à l’émergence du phénoméne hors des contrés africaines. En Europe, le Dashiki n’est plus à présenter. Surtout en été et en automne, il est presque impossible de ne pas le rencontrer dans les grandes agglomérations. Filles/garçons, enfants/parents sont représentés dans les rues par le port du Dashiki.

 

Trouver des Dashiki en Afrique c’est pas compliqué car il est commercialisé dans la plupart des grands marchés. En Europe en revanche, les points de vente se retrouvent beaucoup plus aisément en ligne. Envie de vous acheter un Dashiki? N’hésitez pas…

#Culture#Afrique

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s