Les réseaux sociaux du mal.

Salut à vous chers abonnés, visiteurs de notre blog. Aujourdh’ui nous allons aborder un sujet qui concerne je dirais 8 jeunes sur 10 car il s’agit ici de l’utilisation des réseaux sociaux au quotidien. L’utilisation des réseaux sociaux on le sait est de plus en plus prépondérante auprès de toutes les couches sociales mais est-ce-qu’ils font l’unaminité auprès de tout le monde? Il est question dans cet article de se pencher l’influence des réseaux sociaux.

 

facebook

Sacrés réseaux sociaux… Aujourd’hui on compte plus de 2 milliards d’utilisateurs sur facebook. Plus de 180 millions d’utilisateurs par jour pour Snapchat. 800 millions d’utilisateurs chez Twitter, 1,5 milliards d’utilisateurs pour Whatsapp, plus d’un milliard pour Youtube… Pour ne citer que ceux là c’est incroyable toute cette effervescence autour des réseaux sociaux. Qu’est-ce-qui peut bien attirer autant de monde vers ces nouveaux médias? Tout d’abord, c’est leur attractivité qui est le plus mis en avant car au delà des fonctionnalités de chacune de ces applications, toutes misent sur une sur un visuel aguichant, des mises-en-forme adéquates et multiples offrant une grande diversité de choix pour les utilisateurs. Ensuite nous avons la prise-en-main de ces applications qui est généralement simple.

ECH22577036_1

Au delà de ces artifices, il existe des gens dont les réseaux sociaux sont inutiles voire dangereuses. La plupart des gens ne le voient pas de cet oeil car il faut rappeler que ces réseaux sociaux sont presqu’incontournables de nos jours en matière de showbusiness/commerce. Notamment grâce à Facebook avec lequel on peut créer de vraies communautés, attirer de nouveaux prospects pour en faire une véritables clientèle pour notre entreprise, cibler son public, faire des publicités etc. Mais figurez-vous que ceux qui n’adhèrent mais alors pas du tout aux réseaux sociaux ne sont pas ridicules.  Loin de là même… Il n’y a pas d’efforts à consacrer pour se rendre qu’il existe comme une forme d’addiction autour de ces nouveaux médias. À ce jour, regarder un vieillard qui trébuche dans un métro sans que personne ne lui vienne en aide est un phénomène normal. Ou encore il y’a quelques mois dans une gare de Paris, ce jeune qui a été poignardé devant le public sans que ses bourreaux puissent être inquiétés de quoique ce soit. Certains munis de leurs portables pour filmer la scène et la publier justement ou? Sur des réseaux sociaux biensur. L’utilisateur moyen passe 35 minutes par jour sur facebook, 40 minutes sur YouTube, 25 minutes sur Snapchat. L’impact de ces médias est prépondérante grâce aux appareils multimédias dont l’accessibilité est croissante. C’est les Pc, les laptop, les tablettes, les téléphones portables… pour ces derniers (les portables), en Afrique le nombre d’utilisateurs devrait passer de 300 millions et quelques en 2016 à plus de 600 millions en 2020. Et qui dit smartphone dit réseaux sociaux forcément. Dans ce cas,  attention à l’addiction, au nombre croissant d’adhérents car plus tu utilises les réseaux sociaux, plus tu es dépendant. Encore, tu perds de ton humanité car tu y accorde une importance colossale (comme dans l’exemple de l’agression de ce jeune dans une gare de Paris). Quand on sait que l’humanité africaine est la principale caractéristique du continent, ces nouveaux médias ne peuvent être perçus uniquement d’un point de vue positif. Si même un rappeur comme J Cole se passe des réseaux sociaux pour faire la promotion de ses albums, c’est qu’il y’a quelque chose.

 

1518774736_205_22-illustrations-creatives-qui-denoncent-laddiction-aux-reseaux-sociaux

Pour de vrai ces média sont des plate-formes intéressantes à plusieurs niveaux. Seulement, les dangers subsistent. Déjà reconnaissons que dans les réseaux sociaux nous y laissons beaucoup de nos infos personnelles. Alors, pourquoi faire? Où vont nos informations? Que va t-on en faire? Sur Snapchat par exemple les utilisateurs se sentent plus rassurés du fait que les vidéos, une fois postées ont 24h pour disparaître. Or, ces vidéos sont stockées dans la base des données de la firme. La collecte des info n’a pas de limite. Il existe des personnes très puissantes qui ont besoin d’informations sur la vie/les activités du plus grand de personnes. Non-seulement ça révèle un caractère malsain, en plus l’on ignore totalement ce que vont devenir nos données. C’est vrai c’est vrai, ça ressemble à une théorie du complot. Mais pas tellement car des individus soupçonnent le géant Facebook d’être complices avec des services de renseignement. Outre le fait de passer tellement de temps sur les réseaux sociaux et que nous y laissons au moins un peu de notre intimité, il reste encore que des vidéos dont nous avons accès sur YouTube, instagram peuvent nous faire avoir une autre conception de nos habitudes/valeurs. Une autre vision de la vie, en réalité, toute une autre éducation presque. Le danger serait d’assimiler ce qui provient d’un autre continent et l’appliquer directement chez soi sans contextualiser car les réseaux sociaux c’est le lieu de rencontre du monde entier sur une même place. Alors, faisons de meilleurs choix, sachions ce que nous postons/recherchons sur ces média d’un nouveau monde. Les réseaux sociaux ont aussi leur bon coté…

C’est déjà la fin de cet article les amis.  Merci de rester fidèle à notre site. N’hésitez pas à apporter vos remarques/suggestions en commentaries. Vous pouvez nous suivre sur notre page Facebook Gonzinside et aussi avec votre adresse email pour recevoir toutes nos publications en instantané. A très bientôt…

#Culture#Afrique

Publicités

1 réponse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s