Riche.

Un auteur célèbre de livres de développement personnel disait que les gens normaux ont peur de parler de grosses sommes d’argent. C’est à croire que la richesse c’est un péché, ou désirer être riche c’est quelque chose d’immoral. Je sais que même le simple fait d’en parler donne des sueurs froides à certains car ils se disent est-ce-que c’est la richesse que nous sommes venus chercher sur terre? Est-ce la chose la plus importante ici bas? D’autres diront que c’est mal de penser à devenir riche car celà fait passer l’intérêt avant les personnes, pire, que la richesse c’est forcément liée à l’arnaque, à la sorcellerie. Bonjour mes amis. Ça fait un petit moment vous n’avez pas retrouvé nos articles. À présent nous revenons de plus belle pour vous faire plaisir. Aujourd’hui nous allons partager avec vous une recette voire deux pouvant conduire les individus que nous sommes à la richesse. Mais dans un souci de vous garder le plus concentré possible à la lecture de l’article qui comporte en réalité 2 astuces permettant de prétendre accéder à la richesse, nous allons vous présenter une 1ère astuce aujourd’hui et la suivante ultérieurement. Alors les frères et soeurs c’est parti…

 

 

4675135_7_5c84_coupures-de-10-000-francs-cfa-15-euros_5aa82f921ffbecea1d14b2a94d228714

D’abord je suis africain et je connais un peu la mentalité qui anime beaucoup d’entre-nous pour avoir vécu longtemps en Afrique. La richesse ici sera abordée sous un aspect individuel, par les mécanismes d’acquisition, de conservation et de fructification de l’argent. Je pense qu’il faudra à un moment faire une étude sociologique sur la question de savoir qu’est-ce-qui annihile/empêche l’individu dans les sphères africaines de penser à devenir riche? Ou tout au moins de voir la richesse comme quelque de « malsain’. Pourquoi c’est un sujet tabou? Parce que je sais que tout le monde aspire au bonheur et donc veut avoir un minimum de confort, vivre de manière décente. Car c’est la richesse qui permet à ce que l’on puisse se réaliser, se loger dans une maison spacieuse, se soigner, se vêtir, vivre aisément et s’occuper de notre famille. Si devenir riche était un problème alors nous cesserions de travailler et nous nous contenterions juste de nous nourrir.  Ce qui je pense freine la pensée de beaucoup c’est d’abord la religion. Et quand je parle de religion il s’agit principalement de la religion judéo-chrétienne. Bien interprété ou pas, elle a un sérieux impact sur bon nombre d’africains. Toutefois, il n’en est pas encore question. C’est pas l’objet de notre article aujourd’hui, nous y en reviendront spécialement dans un autre numéro. Alors pourquoi certaines personnes, malgré le fait qu’elles aient un travail qui paye en conséquence et de manière fréquente ne parviennent pas à s’enrichir?

Ici, nous parlons bien entendu des personnes qui ont ce désir de richesse mais qui ne parviennent pas à le réaliser alors qu’elles ont un travail. L’une des erreurs à ne pas commettre c’est de payer d’abord les autres. Qu’est-ce-qu’on entend par payer les autres? Prenons l’exemple d’un salarié qui perçoit 200 mille francs à la fin de chaque mois. Une fois le salaire perçu, il pense à payer ses factures d’électricité, d’eau, de loyer (s’il est locataire), les assurances, ce qui est normal. Après quoi il paye pour les petits besoins de ses frères, amis, tantes, ou cousins avant de se rabattre sur certains plaisirs. C’est pas nécessairement ce qu’il faut faire. Apprenons que pour franchir un 1er cap et pas des moindres, il faut d’abord « se payer soi-même« .  Qu’est-ce-que ça signifie? Tout simplement qu’une fois que vous avez perçu votre salaire, vous mettez de côté une somme d’argent (De 10 à 20%). Une fois que vous vous êtes payés, réduisez au moins 40% vos dépenses usuelles. Si vous aviez l’habitude d’acheter des sucreries, des jeux vidéos,  de vous payer des abonnements aux magazines/sports/cinéma ou d’être accros aux vêtements, vous devrez impérativement modifier ces dépenses dans tous ces cas voire les supprimer. En outre ce n’est vraiment pas évident de se débarrasser des habitudes qu’on a depuis longtemps c’est sûr.  Pour un départ celà va s’avérer très difficile mais en se payant en 1er l’effort, celà ne paraîtra plus aussi colossal que ça. En tout cas, c’est ce que nous révèle l’auteur de best-sellers et coach Olivier Seban et ça vaut le coup de l’essayer.

 

DLQIE7nV_400x400

 

Mes amis nous sommes parvenus à la fin de l’article pour aujourd’hui seulement car la suite (2ème partie) vous sera proposée très bientôt. Soyez-en sûr, elle est plus enrichissante que celle-ci. D’ici là,  merci d’être nombreux à nous suivre. Comme d’habitude partagez, inscrivez vos suggestions/remarques en commentaires et abonnez-vous sur notre page Facebook Gonzinside ou simplement par email pour recevoir tous nos articles.  À plus…

 

Publicités

1 réponse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s