Le pouvoir de la synergie.

Salut à tous chers abonnés, visiteurs de notre blog. Mes amis, tenez-vouz bien car nous allons aborder un sujet très important car à la fois sensible et crucial. Il aiderait beaucoup dans l’émancipation de petits groupes, de quartiers, de cirsconscriptions, et aussi de l’ensemble d’un pays, voire d’une région. Nous estimons qu’il est si nécessaire à cause de l’objectif visé , qui est de pouvoir faire travailler des personnes aux origines ethniques/tribales différentes ensemble et l’étendre au niveau de la coopération entre états africains surtout, afin d’en tirer de meilleurs profits grâce à cette coopération. Nombreux sont les pays, pour ne pas dire la totalité des pays africains qui renferment plusieurs ethnies. Le problème auquel est souvent confronté nos gouvernements est de savoir comment faire travailler ensemble des personnes aux contrées différentes sans qu’il  n’y ait conflit/tension?

Que c’est difficile de faire travailler ensemble des gens. Seulement dans les travaux collectifs dans un internat la tâche n’est pas si simple rendez-vous compte. Qu’est-ce-que ça peut être au niveau des circonscriptions/régions d’un même pays? C’est la galère… Au Cameroun par exemple, l’état a institué depuis des décennies maintenant le principe de l’équilibre régional par décret. Grosso modo, étant donné que le pays est divisé en 10 régions, lorsqu’on lance les concours dans les écoles d’administration, si le nombre de postes à pourvoir est de 100, alors chaque région aura 10 représentants sélectionnés pour intégrer ces écoles. Rapidement le probléme du mérite se pose. Est-il préférable de sélectionner les candidats obtenant les meilleures notes? Ou, dans un soucis de mêler tout le monde à l’émergence de son/sa pays/sous-région, les laisser réussir quoiqu’ils aient obtenus des notes inférieures par rapport au reste? Voilà qui est compliqué car si les participants qui obtiennent de meilleures résultats appartiennent à une région en particulier (et sont tous retenus grâce à leurs moyennes supérieures au reste des régions), les participants d’autres régions se sentiront rejetés/pas impliqués. Dans le même temps s’il arrive que les candidats d’une autre région obtiennent des notes inférieures à l’ensemble des autres, certains verront en celà la favorisation de la  médiocrité au détriment de l’excellence. Alors que faut-il faire? En guise de tentative de solution, je vais vous présenter une approche en partant d’un exemple.

Plus haut, je vous ai parlé de la complexité à diriger un internat. Nous sommes ici dans un internat mixte composé d’enfants de moins de 10 ans.  Dans cet établissement, la répartition des tâches est préétablie dès la base. Les filles ont des occupations biens définies de celles des garçons. Il se trouve que si les encadreurs organisent une activité dans leur établissement (tressage/habillage de poupées, cours de danse classique…) associant filles et garçons dans des activités dédiées aux filles, les garçons manifesteront un refus (et souvent) entraînant avec eux la colère des filles. Et savez-vous pourquoi un tel projet à d’infimes chances de fonctionner? Tout simplement parce que ni les filles, ni les garcons ne voient l’avantage que va leur procurer une telle activité. Pourtant, si à la place de cette proposition, les encadreurs proposent par exemple aux enfants des cours de théâtre au terme desquels ils (filles &garçons) représenteront leur école à un concours, la chose serait différente. Ainsi, sans distinctions,  les enfants vont s’impliquer dans les tâches qui leurs seront assignées. Voyez-vous? Le résultat change dès lors qu’il y’a un intérêt/objectif commun à atteindre. C’est un exemple parmi tant possibles. Sachez qu’une approche du genre a déjà été réalisée par un sociologue turc au nom de Muzafer Sherif. Seulement c’était dans un camp d’enfants. Entre épreuves de tir à la corde, puzzle, cache-cache, les enfants n’avaient pas la même addiction. Il fallut créer ce fameux problème/intérêt commun pour voir les enfants combiner les efforts, se soutenir mutuellement pour remplir leurs tâches. Chose qu’ils étaient loin de vouloir réaliser ensemble…

 

equilibre-regional

Revenons à notre exemple général sur l’équilibre régional. Si le législateur ne prend pas en compte les problémes en tenant compte dans de l’ENSEMBLE, à son détriment, il va de soi qu’il va avantager une partie précise de la population. Ce qui est susceptible d’entraîner des tensions. Certains voient l’équilibre régional comme un boulet, traînant sur leurs épaules, consistant à travailler avec des groupes « faibles », alors que les compétences diverses de ces groupes (« faibles ») peut être d’un apport indéchiffrable. On aurait intérêt à travailler en coopération car la somme des intérêts individuels ne vaut pas le travail collectif. Le choix de nommer les candidats qui obtiennent de meilleures notes et le fait de les insérer dans les circonscriptions où ils ne sont pas directement originaires peut s’avérer être une solution productrice. Mais ce choix revêt une face cachée qui est celle de la mise-à-l’écart d’une partie de la population/partie ethnique. Le meilleur moyen d’effacer ce côté d’ethnicité, de la rendre productive (sans tensions), c’est de créer un objectif commun tout comme dans notre exemple sur les activités communes entre les enfants. Ceci passe par des réformes/lois/aménagements favorisant l’intégration de tous les groupes/ethnies dans les différentes fonctions de l’état, mais de façon homogène de telle sorte que les efforts soient dirigés vers les mêmes intérêts… Celui de participer à l’évolution/émergence d’un pays sans distinctions d’ethnie/province/classe sociale  ou dans un cadre plus large, d’une sous-région et ainsi de suite. Comme d’habitude c’était notre pensée sur le sujet. Nous vous exhortons à en faire de même que vous ayez des avis différents ou pas.

Merci d’être de plus-en-plus nombreux à suivre notre blog. N’oubliez pas de partager nos articles et d’inciter vos proches à vous abonner à la page Facebook Gonzinside, Twitter Gonzinside ou par email. N’hésitez pas à donner vos avis/suggestions sur le sujet en commentaires. À bientôt…

#Culture#Afrique#Prospère

Publicités

1 réponse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s