3 raisons de s’inquiéter de sa santé

La santé est l’élément de base qui permet à l’Homme d’entreprendre ses activités avec tout l’engouement dont il a besoin et pourtant, combien d’entre-nous le sommes encore? Bonjour… Aujourd’hui nous allons spécialement  vous parler de toute une spirale qui mêle Maladies Non Transmissibles (MNT), entreprises pharmaceutiques et malnutrition dans le monde et surtout surtout en Afrique. La santé est un bien si précieux. Peut-être pas tellement en matière d’affaires. Vous comprendrez pourquoi.

carte-Afrique-diabe_te-V4-ce2de-103df

La difficulté de produire des aliments sans les Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) est quasi-infaisable dans les pays d’agriculture comme les États-Unis et la France (s’agissant des pays occidentaux). Et pour cause, l’utilisation abusive d’engrais et de croisements génétiques. Biensur, la production est nettement supérieure mais la qualité des produits reste à désirer. En plus, (1) les « maladies du nord  » font partie du jeu puisque les MND que sont les cancers, les maladies cardio-vasculaires, le diabète pour ne citer que celles-là s’éparpillent à travers le monde. L’OMS dénombre près de 18 millions de personnes qui meurent chaque année de maladies cardio-vasculaires, 8 millions de cancer, 4 millions de maladies respiratoires et près de 2 millions de diabète. C’est grave… parmi tous ces malades, combien bénéficient d’un suivi pour leurs maladies. L’OMS estime à plusieurs centaines de milliards de dollars les dépenses dues au seul diabète. Imaginez le reste, sachant que les 3/4 de ces dépenses sont débloquées pour les pays nantis. Bravo!! L’aspect le plus génant dans l’affaire est que les pays en voie de développement sont eux aussi grandement atteints par ces maladies. Encore ce n’est pas tout, ce que l’on a longtemps qualifié comme étant les « Maladies du Nord » ou les « Maladies de riches », s’attaquent réellement aux pays en voie de développement (PVD). Les statistiques de la Fédération Internationale de Diabète (IDF) montrent que les personnes atteintes de diabète passeront de 286 millions en 2006 à 385 millions en 2025. Encore une fois, les 3/4 d’entre-eux seraient des PVD. Quand on sait que les gens atteints des MNT en Afrique sont dépistées seulement à un stade très avancé de la maladie, ça fait avoir des frissons, car sachez que par manque de moyens, pour munir les hôpitaux en médicaments et en matériels adéquats pour lutter contre le diabète, il faut un capital énorme (Ce que ne dispose pas le continent, et de loin). Résultat, les patients ne peuvent être soignés. Au mieux, ils subissent des imputations de leurs membres pour stopper la maladie.

4ccfaa8_11306-3m0ann.bqu3o6flxr

Constat encore plus affligeant, d’autres (nouvelles) maladies sont dans la danse. Je veux vous parler des épidémies Ebola et Zika qui se concentrent en Afrique. Sinon comment comprenez-vous que pendant que les MNT se propagent de facon galopante en Afrique, les organismes internationaux se concentrent plutôt à elles (épidémies)? D’ici à 2020, l’OMS estime 4 millions de décès dus aux MNT par an. (2) Les organismes internationaux se concentrent beaucoup sur Ebola ou le SIDA et en font un tapage médiatique trop grand (bien qu’il faille s’en occuper, n’est-ce-pas une diversion). Pourtant, il y a aussi le paludisme qui fait 100 fois plus de victimes que le virus Ebola chaque année. Dans tout ce hamas de maladies, ce sont les industries pharmaceutiques/compagnies d’assurance qui se frottent les mains car les institutions internationales et les états allouent des sommes importantes pour la recherche et le traitement des IST. En plus, ça arrange bien ces états (riches) de ne pas se confronter aux industries d’agro-industrie.  On compte par centaine les médicaments retirés du marché, et chaque fois, de nouveaux font surface. Que croyez-vous!? C’est un gros business tout ça. Entre la fabrication des médicaments, de pesticides/herbicides/création des OGM pour les agriculteurs, l’invention de nouveaux remèdes/vaccins/moyens de contraception mis à la disposition des médecins et pharmaciens, le pactole est énorme.   Faudrait surtout pas que ca s’arrête… Toutefois, bonne petite nouvelle, selon un rapport de l’OMS, le simple fait de se laver les mains avant les repas diminuent de 1/3 les risques de contamination d’une maladie comme Ebola. Si ces MNT sont en majorité causées par des aliments infectés par les produits chimiques, comment se retrouvent-elles autant en Afrique étant donné qu’elle consomme en majorité bio?

 

9052142413_d137ea2ae2_z-592x296

Il y’a de quoi s’inquiéter. L’OMS estime à près de 700 milles (nouveaux) cas de cancer annuel en Afrique. Une maladie qu’on retrouvait pourtant beaucoup plus dans le Nord fait désormais trembler le continent africain. (3) Si le cancer est causé en partie par l’alimentation, l’obésité l’est tout autant en matière de mal nutrition. Du moins, dans bien des cas, les deux vont ensemble. D’une part ceci est dû à la sédentarisation des personnes, le manque d’activités physiques très récurrent en Afrique avec les importations des véhicules. D’autre part, c’est l’alimentation malsaine qui porte atteinte à la santé de millions d’africains maintenant. Le paradoxe est qu’aux Etats-Unis il y’a énormément d’obèses. Mais là-bas, le surpoids est certes causé par la sédentarisation, et aussi par un surplus de denrées alimentaires ajouté à un pouvoir d’achat conséquent. Alors qu’en Afrique l’obésité est le fait d’une alimentation malsaine (exportée/d’ailleurs) qui est surtout à la portée des personnes disposant d’assez de moyens, mais aussi de la croissance et de l’urbanisation qui augmente de façon considérable. Sauf qu’aussi minime que ça puisse paraître, l’Afrique compte plus de 10 millions de personnes obèses. En 2030, le taux d’urbanisation va dépasser les 50% sur le continent et là n’est pas le véritable problème puisque urbanisation en Afrique est synonyme de mode de vie occidental ou presque (Dans le vestimentaire, les habitudes alimentaires et bien d’autres). Vous savez, en Afrique, il existe cette pensée comme quoi être gros c’est être en bonne santé. Mais si cette pensée est poussée jusqu’au bout, l’obésité ne serait plus alors une maladie? C’est là le danger de cette pensée. Entre le fait d’être bien portant et le fait d’être gros ou mince, il n’y a pas une corrélation directe. Tu peux être gros et bien portant, mince également. Mais si tu es obèse, c’est signe que tu n’es plus en santé et tu as besoin d’assistance. Je n’ai plus besoin de vous dire quoi faire pour essayer d’éviter/prévenir les MNT. Au regard des  facteurs rencontrés ci-dessus, chacun sait la position dans laquelle il se trouve et la décision/choix de vie à adopter.

C’est déjà la fin de notre article les amis. Si vous avez aimé, merci d’appuyer sur la petite étoile en dessous de l’article et partagez aux max. N’oubliez pas de vous abonner soit par mail, soit sur notre page Facebook Gonzinside. À bientôt…

#Afrique#Prospère

Publicités

1 réponse

  1. […] Regardez en Afrique, le nombre d’enfants qui naissent avec des malformations et les adultes victimes de cancers. Pourtant nulle part ailleurs qu’en Afrique l’on mange le plus sainement (les denrées ne sont pas corrompues par les engrais chimiques). Manger européen n’est pas signe de grandeur ou de richesse. Vous ne faites qu’ augmenter les risques de maladies. Pour en savoir plus à ce propos, lisez notre article 3 raisons de s’inquiéter de sa santé […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s