La condition de base pour parvenir à la richesse.

Salut à vous chers abonnés, visiteurs de notre blog. Aujourd’hui nous allons vous parler de quelques des habitudes qui ralentissent le progrès. Nous, en tant qu’africains souffrons beaucoup de celà. Parce que pauvres économiquement, beaucoup d’entre-nous avons tendance à nous rabâcher sur de faux concepts. Il est question dans cet article de ce que j’appelle la satisfaction immédiate des bonnes habitudes. Nous allons bien évidemment connaître à quoi renvoit cette expression, mais avant nous allons parler de ce qui dérange (habitudes) sur notre cher continent.

Le continent africain nous le savons à un potentiel énorme, à dépasser tous les autres continents. Tant sur le plan des ressources du sol, tant sur les ressources humaines avec une population hyper jeune. Malgré toutes les ressources naturelles qu’il puisse avoir, l’on se rend compte qu’elles sont très mal exploitées et même que les africains que nous sommes ne savons pas tirer profit de ce qui nous entoure, pire on ne croit pas en ce qu’elles peuvent nous apporter. En fait la satisfaction immédiate des bonnes habitudes c’est l’ensemble des petites actions, parfois anodines d’apparence qui concourent à améliorer le quotidien d’un individu en un temps rapide sur le court terme et durable sur le long terme à condition que celles-ci soient répétées. C’est par exemple arrêter de boire, arrêter de passer de longues heures à regarder des trucs non-instructifs à la télévision, baisser son temps de loisirs, être à l’affût de toute information sur le domaine que l’on souhaite développer, lire des livres de développement personnel…Je me suis rendu compte que la société occidentale est instruite tant sur le plan académique que personnel car beaucoup d’occidentaux lisent des livres de développement personnel. Chose qui chez nous en Afrique, selon mon observation est quasi-inexistante. La satisfaction immédiate des bonnes habitudes veut que l’être humain tire profit des compétences/acquis dont il dispose tout en s’épanouissant. Elle nous apprend qu’il faut prendre plaisir dans tout ce que l’on fait pour avoir de bons résultats. Ainsi, j’irais au champ non-plus parce que je suis forcé par mes parents, mais j’irais au champ parce que j’aime cette activité. Biensur parler juste d’aimer c’est plus facile. Pour arriver à aimer une activité il faut pouvoir trouver ce que cette activité vous rapporte, trouver son apport dans la société. L’importance de savoir celà repose sur l’atteinte des objectifs, de sa fixation dès la base. Une fois que l’on sait où l’on va, chaque difficulté est un nouveau moyen d’ouvrir son esprit pour trouver une solution. Parce qu’on aime son activité, la difficulté n’est plus un fardo, ça devient un repoussoir contre l’ennui, le vice… A la longue, vous allez de plus-en-plus kiffer ce que vous faites car au bout vous serez récompensés.

7787050852_ce-panneau-publicitaire-tousse-des-qu-un-fumeur-s-approche-avec-sa-cigarette

Reprenons l’exemple des fumeurs, avec ce panneau publicitaire en Suède qui, dés que quelqu’un approche pour fumer, se met à tousser. C’est un moyen de décourager ceux qui s’enfoncent dans les mauvaises habitudes. Aussi, L’exemple sur l’activité champêtre n’est pas le seul. Il y en a beaucoup. Tout comme la satisfaction immédiate des bonnes habitudes existe, c’est aussi le cas de la « gratification immédiate des mauvaises habitudes« . C’est malheureusement dans cette 2ème expression qu’on nous retrouve, nous, africains. Nombreux sont ceux qui crient le chômage, le manque de travail. Même s’il est vrai que les emplois disponibles dans nos services (publics & privés) sont très très limités, qu’est-ce-que nous faisons pour s’en sortir? Aucun état au monde ne donne suffisamment de travail à ses concitoyens. Pourquoi tout attendre de l’état? Comme je vous l’ai dit, la « gratification immédiate des mauvaises habitudes » suppose ces habitudes qui, au lieu de nous faire progresser, nous font plutôt régresser. Par exemple, si à chaque fois que tu fumes, ton visage ressemble à celui d’un vieux de 75 ans tu arrêteras de fumer. C’est le plaisir de l’instant présent qui fait ne pas m’arrêter, pourtant il est néfaste pour moi. L’expression gratification immédiate dans ce contexte vient du fait que nous récoltons rapidement le produit de ce que nous faisons du fait de la satisfaction que nous procure notre action (Dans l’exemple précédent, le fait de fumer). De la même façon, une population très axée sur l’alcool, comme c’est le cas en Afrique en général, en toute logique ne devrait pas rêver de développement. Sinon comment? Si les individus se rendaient compte du temps qu’ils faisaient dans les débits de boisson, alors qu’en même temps ils se plaignent de ne pas trouver du travail, ils verront qu’ils ont une grosse part de responsabilité.  Les pays asiatiques sont devenus ce qu’ils sont aujourd’hui à force de sacrifice, de travail, de coercition pour leurs valeurs. Eux ils ont choisi de délaisser la gratification immédiate des mauvaises habitudes. L’africain est de nature travailleur j’en suis convaincu. Alors il faut cesser de rejeter tout le temps la faute sur les autres, l’état, la nature, l’air… En observant la société européenne, surtout allemande où tout est tellement méthodique, vous vous dites que celà ne peut qu’être l’oeuvre des gens qui travaillent pour le bien-être des autres. Les égoïsmes sont laissés de côté, toujours en train de travailler, pas de temps pour les futilités. C’est à ça que doit aspirer l’Afrique. Et il y a tellement plus d’opportunités et encore que ça rentre naturellement dans nos valeurs…

C’est la fin de notre article les amis, si vous avez aimé, merci de le partager, imposer une petite étoile en guise de like et n’hésitez pas à apporter vos suggestions/remarques en commentaires. Retrouvez nos articles et abonnez-vous sur notre page Facebook Gonzinside et sur twitter Gonzinside. À très bientôt…

#Culture#Afrique#Prospère

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s