Les 4 choses à éviter pour sortir de la pauvreté.

Salut à vous chers abonnés,  visiteurs de notre blog. En tant que citoyen d’un pays en voie de développement, je vais vous faire certains constats qui pourront je l’espère changer un peu notre manière de façon générale de voir la vie. Il est question pour nous d’exposer les raisons qui font d’un d’individu un homme pauvre. Je vais commencer par vous interpeller en disant que la pauvreté tout comme la richesse dépendent d’un état d’esprit. Ensuite à vous de vous faire votre opinion comme d’habitude. Ceci dit, voici comment la chose se présente.

Pour commencer, je dois vous faire une distinction entre une personne pauvre et une personne fauchée. Tu peux être fauché sans être pauvre. Le pauvre c’est celui qui, par son caractère, cesse de penser, ne veut pas entreprendre et mystifie l’argent (ne s’intéresse pas au comment créer de l’argent? A plus forte raison, de peur de gagner de grosses sommes d’argent). Ainsi, tu peux donc être en possession d’une grosse somme d’argent et demeurer pauvre. De la même façon, tu peux être fauché mais ne quand même pas être pauvre si et seulement si tu pense à fructifier tes avoirs en investissant, ou en créant une activité. Et bien la masse qualifie généralement quelqu’un de pauvre en fonction de la quantité de ses biens matériels, de son patrimoine si vous voulez. Mais plusieurs individus sont qualifiés de pauvres parfois à tort à cause de leur apparence, soit parce qu’ils ne donnent pas l’air d’être propres sur eux, soit parce qu’ils tiennent un langage peu « conventionnel » par le fait qu’ils n’ont pas fait de grandes études… Bref la société a tendance à juger des individus sur leurs apparences, leurs avoirs et leurs cursus scolaires. Et bien tout ceci ce sont des clichés. Toutefois voici les comportements à éviter à la base. (1) Cesser de penser que lorsqu’une personne gagne beaucoup d’argent c’est du fait de l’escroquerie, du vol, de l’appartenance à une secte, de la sorcellerie ou toute sortes de pratiques magiques… Tout ceci n’est que fausse conscience. Cet état vient d’une série d’habitudes à éradiquer. D’un, l’incapacité de se prendre en main. C’est d’un coup non je dois d’abord faire ceci, il faut que tel donne sa permission, de toute façon j’ai pas assez d’argent pour commencer. Au lieu d’agir maintenant. En gros, la personne ne cesse de se trouver des excuses. Le 2ème élément c’est la paresse. On met plus d’efforts dans des choses non constructives. Aussi, le manque d’ambition,  désolé mais chez nous en Afrique on ne se bouge pas. On s’intéresse à la vie des stars comme ci notre vie en dépendait, les loisirs sont plus présents que le nécessaire. Dommage, c’est un mauvais indice.

Ensuite il existe des personnes qui attendent que toutes les conditions qu’ils espèrent soient réunies avant de se lancer. (2) C’est ce qu’on appelle rester dans sa zone de confort… Ces personnes là doivent tout faire pour en sortir. J’entends par là quelqu’un qui souhaite que les choses changent pour lui sans expérimenter ce qu’il n’a jamais fait jusque-là.  Je vais vous prendre l’exemple d’un jeune diplômé qui souhaite trouver du travail. Dès lors qu’il a passé tous ses diplômes, il se dit que celà suffit pour trouver un travail bien rénuméré et tout.  Ce qui serait tout à fait compréhensible,  mais la plupart du temps ça ne se passe pas de cette façon. Alors ce jeune homme postule dans des entreprises et ne parvient pas à décrocher un boulot payé comme il le souhaite, ou même pas l’ombre d’un job. Qu’est-ce-qu’il fait? Il accuse l’état,  le président, le monde entier d’être à l’origine de son mécontentement. C’est pas le comportement à adopter. Loin de là… Il faut trouver une activité, apprendre à la connaître, être attentif à la société, beaucoup réfléchir et se renseigner sur comment se lancer dans ces activités. Et c’est pas les opportunités qui manquent. Surtout pas dans nos pays en voie de développement  (on y reviendra dans un prochain article).

Champ-de-manioc

Autre chose, ça va vous paraître infime mais c’est le plus important. (3) Le pauvre c’est aussi celui qui ne croit pas en ses valeurs, son potentiel. Il doute de tout. Il a trop peur de l’échec et de ce que les gens vont penser de lui. Un manque criable d’esprit d’initiative. Une jeune fille refusera de faire la couture, ou de vendre des beignets disant que ça ne rapporte pas. Le fait est qu’il faut à chaque fois apporter quelque chose de différent si on veut que son projet réussisse plus que tous les autres. Personnellement j’en ai vu des gens qui possèdent des immeubles alors qu’ils ont commencé avec la vente de beignets. De même, un homme ne voudra pas faire l’élevage ou l’agriculture parce qu’il trouve que c’est « pas assez classe » comme métier. Pourtant ce sont deux des secteurs les plus porteurs en Afrique. Tout le monde veut travailler dans l’administration (chose qui ne rend pas riche). Dans ce cas, qui va s’occuper des autres tâches ? L’Afrique c’est 60% de terres cultivables, et encore que ses terres sont les plus favorables à l’agriculture. L’Afrique est à moins de 5% des exportations mondiales et malgré tout, son taux de croissance galope chaque année. On est loin des considérations de Malthus qui doutait qu’à un moment donné, la terre manquerait de ressources pour nourrir tout le monde. Alors j’ai envi de dire, il y a tant d’opportunités surtout en Afrique. Pensez-y, tout problème est une idée de business. Et il y en a plein chez nous…

(4) La dernière chose à éviter c’est de travailler pour l’argent. Je vous explique le truc. La plupart des gens ont tendance à penser qu’il faut fréquenter et qu’à la fin de ces études ils trouvrons un travail bien payé, gros salaire et tout. C’est vraiment la pensée de la masse. En fait il ne faut pas être esclave de l’argent. C’est l’inverse que vous devez chercher à réaliser. Concrètement, pour un employé, travailler pour juste avoir un salaire ne résoud pas ses problémes car plus ton salaire augmente, plus tu as des problèmes d’argent. Et bien, c’est parce que tu n’es pas indépendant financièrement. Je veux par là dire que le seul moyen d’avoir assez d’argent c’est d’investir. Si t’es incapable d’investir, tu resteras un homme juste comme la plupart des hommes. Au meilleur des cas, un homme moyen. Comme le dit Robert Kiyosaki, le plus grand bien du pauvre c’est sa maison. Il faut viser plus haut.

og-robert-kiyosaki-2706

Voilà nous sommes arrivés à la fin de notre article. Sachez qu’on aura l’occasion de revenir sur le 3ème et l’avant dernier paragraphe dans un article dédié expressément pour eux. Pour le moment, si vous avez appris quelque chose dans notre article, merci de le partager massivement. N’oubliez pas de vous enregistrer sur notre page Facebook Gonzinside où directement ici sur notre blog. A très bientôt…

#Culture#Afrique#Prospère#

Publicités

1 réponse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s