Le retour du phénomène nappy

Salut à vous chers abonnés,  visiteurs de notre blog. Dans le souci de promouvoir la beauté de la femme africaine et afro, c’est avec grand plaisir que je viens vous présenter le nappy. Il faut bien l’avouer, le nappy fait de plus-en-plus l’objet des commentaires sur le continent africain et européen. Aux États-Unis, la coupe connaît beaucoup de critiques, tantôt négatives et pour notre plus grand bonheur très positives aussi depuis plusieurs années maintenant. Nous allons vous montrer l’impact de cette coupe à travers le monde et les différentes critiques qu’elle subit. 

dce1511003d016f6ca14026565f0e418

Nous devons noter que le mouvement nappy est l’appellation francophone de Natural Hair Movement qui est né aux États-Unis par des femmes qui revendiquent avec fierté le fait d’être belles, naturelles et noires. Le mot Nappy était un nom péjoratif donné par les blancs lors de la traite négrière pour se moquer des cheveux de femmes noires aux cheveux crépus. A présent, la communauté noire francophone a repris en ses termes le mot nappy, en lui donnant une autre connotation. Désormais nappy renvoit à la synchronisation des mots « Natural » et « Happy« .

alicia-keys

Le phénomène prend de l’ampleur, à commencer par les divas américaines comme la milliardaire Oprah Winfrey, la chanteuse Alicia Keys, ou encore la Queen Beyoncé.  Pour la petite anecdote, souvenez-vous de tout le déferlement sur la twittosphère à l’encontre de Beyoncé. Juste à cause d’une photo de sa fille Blue Ivy en cheveux crépus. Il faut savoir une chose, Beyoncé a longtemps été l’égérie des marques de cosmétiques. Pour une fois qu’elle a recours au naturel ça fait jazzer, critiques sur critiques, moqueries et même une blogueuse célèbre qui avait pour titre dans sa revue « Peignez-lui les cheveux » s’adressant à Beyoncé pour sa fille… Biensûr je ne vous apprend rien car les plus grandes marques de cosmétiques sont détenues par des blancs. Longtemps les stars afro ont cherché et jusqu’à présent continuent de vouloir ressembler aux blancs. D’où la grande propagande des produits cosmétiques, surtout des défrisants dans le cas échéant pour avoir des cheveux fins. Dès lors qu’une fille afro amériacaine se démarque dans un domaines, les lobbys lui tombent dessus et l’utilisent comme imagerie pour attirer le plus d’afro possible. C’est un complexe mes chers de croire que avoir des « cheveux de blancs » c’est meilleur que des cheveux crépus. A tel point que dès le bas âge jeune fille noire veut en grandissant ressembler à une blanche ( propos de Aline Tacite, coiffeuse de rang et précurseuse en france de la tendance nappy).

Blue-Ivy-Carter

Blue Ivy n’est-elle pas jolie comme ça? D’après un sondage Ipsos en Afrique noir anglophone, le mouvement nappy est beaucoup plus poussé. Par exemple, près de 70% des femmes Kenyanes optent pour des coiffures naturelles. Par contre en Afrique francophone le pourcentage est encore bien bas. Mais heureusement le phénomène s’installe petit-à -petit aussi dans cette partie de l’Afrique. Chose à encourager franchement, car c’est aussi une bonne manière de réaffirmer l’identité de la femme africaine et afro

Comme d’habitude c’était notre avis. Nous sommes arrivés à la fin de notre article. Merci de vous abonner sur la page Facebook Gonzinside ou directement ici sur notre blog. A très bientôt…

 

Publicités

1 réponse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s